Article précédent Article suivant « Les Impostures de l’universalisme » (Louis-Georges Tin)
Posted in Art de vivre

« Les Impostures de l’universalisme » (Louis-Georges Tin)

« Les Impostures de l’universalisme » (Louis-Georges Tin) Posted on 13 janvier 2021Laisser un commentaire

Louis-Georges Tin est noir et homosexuel. Si vous ne vous sentez pas concerné, détrompez-vous, a fortiori si vous êtes français, car c’est à la France que cet universitaire français s’en prend dans Les Impostures de l’universalisme, et plus particulièrement au principe de l’« universalisme républicain », lequel serait l’essence même de la France, la preuve en étant que nombre de personnalités politiques de la gauche à l’extrême-droite, de Mélenchon à Le Pen, s’en réclament.

Dans son introduction à sa conversation avec Louis-Georges Tin qui fait l’objet de ce pamphlet sur Les Impostures de l’universalisme, Régis Meyran avance que si la notion d’universalisme renvoie aux philosophes des Lumières et à la Déclaration des droits de l’homme, l’apparition de celle d’universalisme républicain est plus récente. Elle date selon lui de 1989, année du bicentenaire de la Révolution française et celle de la chute du Mur de Berlin.

Ce n’est pas une coïncidence. A la suite de la disparition de l’Empire soviétique, il a fallu inventer quelque chose à substituer à la bipolarisation entre le monde libre occidental et le bloc communiste pour fédérer les citoyens. Pour la France, ce fut, déclare Régis Meyran, le mythe de l’universalisme républicain qui « [garantirait] à tous les citoyens français les mêmes droits quelles que soient leur origine, leur couleur de peau, leur religion, leur sexualité… ».

« Or, écrit-il, ce mythe évacue la part obscure de notre histoire, puisque, dans la réalité, de très nombreuses personnes ont été et sont encore discriminées à cause de l’une ou l’autre de ces caractéristiques, que l’appartenance à la République est censée transcender. » Y a-t-il dans la vision « identitariste » du monde de ceux qui s’en offusquent des velléités séparatistes (suivant l’expression du Président Macron dans son discours du 14 juin 2020), voire carrément racistes (selon Elizabeth Badinter dans L’Express) ?

« Nous appartenons tous à plusieurs groupes sociaux, fait observer Louis-Georges Tin, et personne n’appartient, comme une monade, à une seule entité sociale. » Nous sommes, selon son expression, « les Monsieur Jourdain de l’intersectionnalité ». Ce concept, explique-t-il, aide à comprendre la complexité de nos appartenances croisées et les dominations dont nous sommes les victimes. De ce point de vue, 100% des Français sont susceptibles d’être discriminés, ne serait-ce qu’en raison de leur âge, jugé trop jeune ou trop vieux, de leur apparence, voire de leur accent, même s’il admet que ce sont le racisme et l’homophobie qui le touchent en premier lieu et sur lesquels ses travaux se sont portés.

La notion d’intersectionnalité permet d’intégrer les comportements discriminatoires qui, quoique complexes et invisibles, peuvent avoir un effet systémique au niveau social. C’est pour ne pas l’avoir reconnu que, selon Louis-Georges Tin, la gauche française, imprégnée de la vulgate marxiste de la lutte des classes, se serait effondrée. Ayant négligé la partie sociétale de sa fonction d’émancipation, la gauche classique a failli à rassembler une gauche plurielle autour des thématiques identitaires.

L’universalisme n’existe pas, car « chacun est particulier. Personne ne peut prétendre à l’universel ». C’est une imposture conçue par une élite ultra-minoritaire d’hommes blancs hétérosexuels bourgeois qui « veut encore une fois imposer ses valeurs à l’ensemble de la société ». « Les universalistes français sont en réalité des uniformalistes », autrement dit « des gens qui se prennent pour le nombril du monde ».

« La République, telle qu’elle est conçue aujourd’hui, consiste en l’imposition du pouvoir par les autorités sur le peuple. Donc la République, c’est l’inverse de la démocratie. […] Pour moi, ajoute Louis-Georges Tin, le recul actuel de la démocratie est lié à l’avènement d’une pensée autoritaire républicaine que très peu de gens questionnent. »

Si l’on peut jusque-là suivre la conversation entre Louis-Georges Tin et Régis Meyran, encore faut-il se demander en quoi, dès lors que l’on accepte que « chacun est particulier et personne ne peut prétendre à l’universel », l’égalitarisme, cette forme d’uniformalisme si chère à toutes les gauches, serait justifié et le libéralisme économique, répréhensible d’un point de vue moral et éthique comme mode d’organisation sociale ? Le reste des Impostures de l’universalisme, mêlant à la conversation les thèmes de la colonisation, du capitalisme et du climat, paraît plus spéculatif et ne permet pas de répondre à la question.

Les Impostures de l’universalisme, Louis-Georges Tin avec Régis Meyran, 128 pages, Editions Textuel.

* * *

Palingénésie rassemble et analyse les idées d’esprits éminents qui défient les narrations habituelles et qui inspirent la réflexion et le débat.

Aidez Palingénésie à augmenter son lectorat. Envoyez le lien de cet article à un ami ou à une relation susceptible d’être intéressé(e) et invitez-le ou la aussi à s’inscrire sur le site.

Pour s’inscrire, il suffit d’ajouter son adresse mail dans la case réservée à cet effet en-dessous des articles et des icônes des différents réseaux sociaux, à gauche de l’indication « Je m’inscris ». Un mail sera envoyé à l’adresse indiquée en demandant de bien vouloir confirmer l’inscription. On peut à tout moment se désabonner.

* * *

Soutenez Palingénésie et commandez l’essai On vous trompe énormément : L’écologie politique est une mystification que Palingénésie a publié en avril 2020. Commandez le livre en version papier ou au format Kindle sur Amazon.fr en suivant ce lien.

Vous le trouverez dans quelques librairies (voir la liste en suivant ce lien). Si vous êtes libraire et souhaitez proposer le livre à vos clients, n’hésitez pas à contacter Palingénésie à l’adresse newsletter@palingenesie.com.

Palingénésie dispose d’un petit stock d’exemplaires. Il vous est possible de commander le livre en direct en envoyant un mail à l’adresse de contact de cette newsletter.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Soyez averti de nos prochains articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0Shares
0