Posted in Monde

La face cachée de la crise du coronavirus

La face cachée de la crise du coronavirus Posted on 12 juin 20212 Commentaires

L’auteur de cette chronique a publié l’an dernier un essai intitulé On vous trompe énormément : L’écologie politique est une mystification. L’ouvrage de Xavier Bazin sur la crise du coronavirus, Big Pharma démasqué !, aurait pu s’intituler On vous trompe énormément : La vaccination est une mystification. En vérité, la trame de cette affaire éminemment politisée fait penser à l’autre.

Dans la préface, le Dr Eric Ménat, un médecin généraliste, enseignant en phytonutrition à la faculté de médecine de Paris XIII et auteur de plusieurs ouvrages sur la nutrition, pose d’emblée les jalons de l’enquête qu’a menée pendant près d’un an Xavier Bazin, journaliste scientifique spécialisé dans le domaine de la santé : « Des dizaines de milliers de personnes sont mortes [de la Covid-19] en France sans qu’à aucun moment on tente de lutter contre la maladie elle-même. »

Que des erreurs aient été commises lors du déclenchement de l’épidémie au début de l’année 2020 se comprend par un manque de connaissances. Mais, très rapidement, on a su à quoi on avait affaire et appris que les victimes mourraient non pas du virus lui-même, mais des réactions immunitaires et inflammatoires qu’il provoquait. Cependant, on n’a pas mis l’accent sur les traitements préventifs et curatifs.

« Si des doutes subsistaient en mars 2020, il n’y en avait plus en septembre, or la politique est restée la même. » Et de se poser les questions : Y a-t-il des erreurs que les politiciens et leurs experts n’ont pas commises ? Avons-nous été manipulés ?

Trois scandales

L’enquête de Xavier Bazin porte sur trois scandales : 1) la diabolisation de l’hydroxychloroquine qui se déroule en plusieurs actes (interdiction de la prescrire en pleine pandémie alors que son efficacité paraît avérée, étude reconnue frauduleuse parue dans le plus grand journal médical au monde, arrêt des essais cliniques français, hold-up d’un laboratoire avec un médicament à 2 000 € que l’UE s’est empressée d’acheter pour un montant d’un milliard d’euros alors que son inefficacité était certaine) ; 2) l’omerta généralisée sur les moyens de prévention ; 3) l’obsession jugée coûteuse et imprudente pour la vaccination généralisée.

Tout cela est étayé sur base de plusieurs centaines de références minutieusement citées par Xavier Bazin qui estime que la gestion de la crise de la Covid-19 aurait fait preuve de plus de discernement si d’entrée on avait préconisé des gestes simples et des remèdes bon marché, connus et éprouvés de longue date, au lieu de semer la panique, de confiner et de tuer le petit commerce (en France comme ailleurs).

L’auteur fait, à plusieurs reprises dans son rapport d’enquête, état des bienfaits de la vitamine D, apparemment à raison si l’on en croit le British Medical Journal : « La vitamine D limite la gravité de la Covid-19 selon plus de 40 études. Et pourtant, les personnes âgées et celles en surpoids sont encore carencées en vitamine D, donc sont à plus grand risque face à la Covid-19 – pourquoi ? »

Cette revue médicale britannique à comité de relecture, qui existe depuis 1840 et est l’une des plus lues dans le monde, recommanda dès octobre 2020 de supplémenter les personnes souffrant de la Covid-19 et les personnes à haut risque en vitamine D. Soixante-douze médecins hospitaliers français lanceront finalement en janvier 2021 un appel à l’utiliser en prévention et en traitement. Et, ajoute Xavier Bazin, il y a d’autres molécules naturelles précieuses dans la lutte contre la Covid-19.

L’auteur évoque aussi les effets néfastes reconnus de certaines décisions politiques. Un confinement strict, de même que le désespoir, réduit les défenses immunitaires, et la panique induit la psychose (une perte de contact avec la réalité) et la malbouffe. Il cite à ce sujet le Pr Raoult qui avait rappelé aux sénateurs qu’Hippocrate recommandait de commencer par calmer les malades et leur donner de l’espoir. Le pessimisme tue.

Parlant du Pr Raoult et des effets secondaires, comment éviterait-on de s’étonner des suspicions frappant son remède à l’hydroxychloroquine dont l’innocuité semble établie alors que par ailleurs on préconise à titre d’anti-douleur et d’anti-fièvre, en automédication, le paracétamol dont la prise à fortes doses est dangereuse et qui peut même s’avérer contre-indiqué dans le cas de la Covid-19 en ce qu’il ralentirait le processus de guérison. Le paradoxe est encore plus saisissant, relève Xavier Bazin, en ce qui concerne l’absence de recours à des substances naturelles, en principe parfaitement inoffensives à doses conseillées, telles que la vitamine D, le zinc et la quercétine.

La vaccination en question

Non seulement on a négligé la prévention et le renforcement des défenses immunitaires, souligne l’auteur, mais on s’est focalisé d’emblée sur la vaccination, fort étrangement car elle n’aurait pas d’effet sur les personnes âgées de plus de 80 ans dont le système immunitaire est déficient, ni sur les personnes en surpoids, et elle n’aurait guère d’impact sur les adultes en bonne santé. En outre, elle n’a pas fait la preuve des avantages qu’elle procurerait au niveau d’une immunisation collective.

Dès février 2020, le Pr Raoult avait exprimé ses doutes quant à la disponibilité rapide d’un vaccin acceptable, utilisable et fonctionnel pour une maladie émergente dans la mesure où cela n’était jamais arrivé.

Outre que l’on ait dans ces conditions privilégié d’emblée la vaccination, Xavier Bazin pointe deux aspects interpellants dans toute cette histoire : 1) que confronté à une mortalité qui n’est pas de 20% mais entre 0,1 et 0,7% sans effet de billet de loterie et à une efficacité incertaine, on a pris le risque (recombinaison virale, chocs anaphylactiques…) d’une vaccination généralisée ; 2) que les Etats ont exonéré les laboratoires pharmaceutiques de l’obligation d’indemniser les victimes éventuelles.

La réponse donnée par l’auteur est impliquée dans le titre et argumentée dans le livre : la corruption, massive, complète, systémique des idées et des hommes, à moins qu’il ne faille se prononcer de la manière abrupte du Pr Raoult, cité par Xavier Bazin dans Big Pharma démasqué ! : « Vous êtes tous devenus cinglés ! ».

Big Pharma démasqué ! De la chloroquine aux vaccins, la face noire de notre système de santé, Xavier Bazin, préface du Dr Eric Ménat, Guy Trédaniel Editeur.

* * *

Offrez l’essai On vous trompe énormément : L’écologie politique est une mystification que Palingénésie a publié en avril 2020, en le commandant en version papier ou au format kindle sur Amazon.fr en suivant ce lien.

Vous le trouverez dans quelques librairies (voir la liste en suivant ce lien). Si vous êtes libraire et souhaitez proposer le livre à vos clients, n’hésitez pas à contacter Palingénésie à l’adresse newsletter@palingenesie.com.

Palingénésie dispose d’un petit stock d’exemplaires. Il vous est possible de commander le livre en direct en envoyant un mail à l’adresse de contact de cette newsletter.

* * *

(L’article ci-dessus a initialement été publié dans l’hebdomadaire satirique PAN n° 3986 du vendredi 4 juin 2021.)

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Soyez averti de nos prochains articles

2 commentaires

  1. Merci, Monsieur Godefridi, d’une nouvelle fois soulever un lapin que beaucoup veulent voir rester dans sa tanière!

    Je ne suis probablement pas tout à fait d’accord avec vous sur le principe de l’efficacité et de l’innocuité de l’hydroxychloroquine ainsi que sur l’idolâtrie du Pr Raout un peu trop médiatique à mon goût mais par contre je vous rejoins totalement sur de nombreux autres points.

    Tout d’abord sur les effets néfastes d’une psychose imposée (plus ou moins volontairement, c’est à débattre si c’est une volonté, une incurie ou un suivi dans le sens du vent) sur une population un peu crédule et peu formée malheureusement à décoder et analyser par elle-même ce qui est dit dans les médias ou sur les réseaux sociaux . Et ces effets néfastes ne se manifestent pas que du point de vue de la santé physique et de l’immunité mais également je pense sur une plus grande division de la société ce dont je ne crois pas que l’on ait besoin tellement les positions extrêmes semblent déjà grandes .

    Pour la vitamine D c’est tellement une évidence que l’on se demande bien pourquoi ce n’est pas autant imposé et recommandé que le masque…

    Pour ce qui est de la vaccination , je ne rajouterai pas une couche mais suis par contre absolument abasourdi par ce blanc-seing accordé aux firmes pharmaceutiques quant à une éventuelle responsabilité quant aux effets secondaires potentiels de leur produit! Ce n’était jamais arrivé jusqu’à présent, on est peut-être entrer dans une nouvelle ère… On pourrait presque rapprocher cette bienveillance (disons un mot poli) des États à celle donnée aux banques en 2008. On couvre vos erreurs mais nous vous laisserons les profits et les bonus!

    Je terminerai avec un point de gestion de cette crise par le politique qui ne me semble pas souvent abordé : on justifie très souvent les divers confinements et restrictions multiples qui nous ont été imposés par un débordement potentiel des infrastructures hospitalières. Mais je n’ai encore jamais entendu aucun dirigeant politique promouvoir une augmentation de ces capacités de soins : ni levée des quotas de nouveaux médecins, ni promotion des études d’infirmièr(e)s ni surtout création de nouveaux hôpitaux qu’ils soient permanents ou juste temporaires (ouverture de l’hôpital militaire de Neder-over-Hembeek par exemple). Or, de nouvelles épidémies virales se manifesteront à nouveau et, espérons que non mais ce ne serait pas étonnant, avec peut-être des mortalités bien plus importantes que celle que le Covid-19 a donné ou atteignant des populations plus essentielles à notre avenir que nos grands aînés (imaginons un virus tuant spécifiquement les enfants plutôt que nos résidents des homes ou avec des taux de mortalité telle que le HIV qui était quasi de 100% pendant de nombreuses années!).

  2. MERCI pour cette nouvelle présentation de livre à acheter absolument!
    (Précisons que « L’Envie » est celui qui, parmi les 4 fort appréciés, laissera des traces ineffaçables)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0Shares
0