Revue de l’année : Quelques thèmes abordés par Palingénésie en 2018

Palingénésie a publié 43 articles en 2018. En voici les principaux thèmes abordés :

La géopolitique

Assistons-nous à l’émergence d’un nouvel ordre mondial ? Où il est à nouveau question du privilège exorbitant (suivant la formule de Valéry Giscard d’Estaing) que le dollar US, la monnaie de réserve mondiale, confère aux États-Unis qui, en plus de leur puissance économique et militaire, disposent là d’un formidable pouvoir de coercition sur leurs partenaires et leurs adversaires.

Lire : « Le nouveau désordre mondial »

« Truthful hyperbole », une forme d’exagération et de mystification, est une expression que Donald Trump revendique et qui date de l’époque de « The Art of the Deal », le livre, paru en 1987 dans sa version originale. C’est, après la Bible, le livre préféré de Donald Trump. Il a fallu 30 ans et son accession à la présidence des Etats-Unis avant que n’en paraisse la version française sous le titre « Trump par Trump ».

Lire : Donald Trump : « The Art of the Deal » ou l’art de l’hyperbole véridique

Dans « Un Russe nommé Poutine », Héléna Perroud, Française de langue maternelle russe qui a vécu et travaillé en Russie et rencontra Vladimir Poutine lorsqu’elle travaillait à l’Elysée auprès du Président Chirac, plaide pour un dialogue constructif de l’Europe avec la Russie de Poutine. « Face au milliard de Chinois, face au milliard d’Indiens, face au terrorisme islamiste, il serait sans doute temps de penser en Europe, une autre relation à la Russie », écrit-elle.

Lire : « Un Russe nommé Poutine »

L’Europe et l’euro sont à l’heure d’un bouleversement économique à l’échelle mondiale.

Lire : L’Europe et l’euro à l’heure d’un tournant économique mondial

Palingénésie préconise une Europe cohésive, mais basée sur le principe de subsidiarité qui présida à sa constitution.

L’écologisme

COP21 : 195 Etats plus l’UE ont signé l’accord de Paris sur le changement climatique sans jamais apparemment se poser les questions essentielles, à commencer par celle de savoir où et comment se procurer les métaux rares sans lesquels cet accord est vain… Au terme d’une enquête qu’il a menée pendant plusieurs années et qui a abouti à la rédaction de son essai « La guerre des métaux rares : la face cachée de la transition énergétique et numérique », Guillaume Pitron, journaliste pour Le Monde Diplomatique, Géo et National Geographic, établit trois constats : l’un économique, l’autre écologique et le troisième militaire et géopolitique.

Lire : « La guerre des métaux rares : la face cachée de la transition énergétique et numérique »

Les écolos se donnent pour objectif de « mettre en oeuvre la transition énergétique ». A quel prix ?

Lire : La transition énergétique en question

Palingénésie considère que l’idéologie est le pire des fléaux. Le XXe siècle d’une manière générale et des décennies de communisme en Europe et de par le monde n’ont-ils pas suffi à le démontrer ?

L’égalitarisme

Le 13 janvier 2018, Palingénésie publia une recension de la remarquable « Philosophie de l’impôt », anthropologie, psychologie et sociologie de l’égalitarisme, dont Philippe Nemo révèle la face cachée et explique pourquoi cette idéologie continue de subjuguer les masses malgré les horreurs qui ont émaillé l’histoire des socialismes et malgré les prévarications dont nombre de ceux qui s’en réclament, encore de nos jours, se rendent coupables.

Lire : De la face cachée de l’égalitarisme

D’après Drieu Godefridi, auteur de l’essai « La passion de l’égalité », l’égalité est le substrat non pas « du » socialisme mais « des » socialismes protéiformes d’aujourd’hui (socialisme, social-libéralisme, sociale-démocratie, écologisme et crypto-communismes de toutes natures). Il faut bien s’entendre sur ce que les uns et les autres comprennent par « égalité » : isonomie (égalité ex ante) ou isomoirie (égalité ex post).

Lire : « Egalité » : isonomie (égalité ex ante) ou isomoirie (égalité ex post)

Une facette de ce thème était aussi abordée dans un article du 4 mars avec la recension de l’ouvrage de Marc De Vos, « Les Vertus de l’inégalité », dans lequel ce professeur d’université flamand avance que l’inégalité est un mythe, un faux prétexte, et fait remarquer que ceux qui se répandent en propos alarmistes sur l’inégalité s’abstiennent habituellement de se poser la question de savoir si l’inégalité économique est en soi une bonne ou une mauvaise chose.

Lire : « Les Vertus de l’inégalité »

Nous sommes tous différents. Palingénésie prône l’égalité devant la loi dans un état de droit, une stricte séparation des pouvoirs et une totale transparence dans tout ce qui concerne la gouvernance et les dépenses de l’Etat.

Liberté et responsabilité

Plutôt que de s’arrêter aux « inégalités », ne faudrait-il pas analyser le monde et la vie d’aujourd’hui du point de vue de ses « asymétries » ? Dans son dernier livre « Jouer sa peau : Asymétries cachées dans la vie quotidienne », Nassim Nicholas Taleb, truculent croisé du hasard dans « Fooled by Randomness », 2000-2001), de l’incertitude ( dans « The Black Swan », 2007-2010) et du désordre (dans « Antifragile », 2012), dénonce, avec raison et avec force, qu’« à aucun moment de l’histoire autant de preneurs de non-risques – tous ceux qui ne s’exposent pas personnellement – n’ont exercé une telle emprise. »

Lire : De l’emprise des preneurs de non-risques

C’est en ce sens qu’il faut aussi comprendre le message de Xavier Fontanet dans « Que chacun s’y mette ! ». Ceux qui font les lois n’ont que rarement travaillé dans une entreprise, trop peu en ont dirigé, trop peu se sont exposés à la réalité de la concurrence mondiale. « Un Etat intrinsèquement trop lourd, un modèle social fondé sur l’égalitarisme et la spoliation des créateurs de valeur et d’emploi, des syndicats restés au concept de la lutte des classes, tout cela ne tient pas la route dans un monde concurrentiel », dénonce-t-il. Une erreur commune de la gauche est de ne pas reconnaître le rôle irremplaçable de l’entrepreneur dans la société.

Lire : « Que chacun s’y mette ! »

Palingénésie plaide pour la liberté et la responsabilité. Elles sont indissociables.

Les femmes

Dans « Leading Ladies », Assita Kanko s’étonne d’un manque d’assertivité de la part des femmes et de leur sous-représentation au faîte du pouvoir car, concède-t-elle, les femmes ont en principe accès à tout et elles jouissent (en Occident, conviendrait-il d’ajouter) des mêmes droits que les hommes.

Lire : « Leading Ladies »

Fort heureusement, toutes n’en manquent pas, d’assertivité. Emmanuelle Praet en fit preuve en lançant un appel à la conscience démocratique et à une réflexion conséquente sur le plateau de RTL-TVI et elle en paya le prix.

Lire : C’est pas tous les jours dimanche, Emmanuelle Praet

Ni ne manquent d’un courage hors norme, tous genres confondus. C’est notamment le cas de Rana Ahmad qui fait le récit de son évasion dans un livre récemment publié en français, « Ici, les femmes ne rêvent pas ».

Lire : « Ici, les femmes ne rêvent pas » : récit d’une évasion

Palingénésie aspire à ce que les femmes participent plus nombreuses à la vie politique et l’enrichissent de leurs qualités d’empathie, de bravoure et d’endurance.

A toutes et à tous, Palingénésie vous présente ses meilleurs voeux pour 2019 !

* * *

Si cet article vous a plu, partagez-le sur les réseaux sociaux et envoyez-en le lien à vos relations susceptibles de s’y intéresser. Abonnez-vous à la newsletter sur la page d’accueil du site afin de ne manquer aucun article qui y est publié. C’est gratuit et vous pouvez à tout moment vous désabonner. Soutenez la page Palingénésie sur Facebook et suivez Palingénésie sur Twitter.

Si vous ne souhaitez plus recevoir de mails de Palingénésie vous informant de la parution des articles, il vous est loisible de vous désabonner via l’espace « Newsletter » sous l’image principale de la page d’accueil du site ou par l’envoi d’un mail de désabonnement à l’adresse figurant dans les mails que vous recevez de Palingénésie.

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

, , , , , , , ,

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

Laissez votre commentaire ici. Votre adresse Email restera strictement privée.
Email
Print