Article précédent Article suivant L’après Covid-19 : La Grande Réinitialisation ?
Posted in A la deux Monde

L’après Covid-19 : La Grande Réinitialisation ?

L’après Covid-19 : La Grande Réinitialisation ? Posted on 5 décembre 2020Laisser un commentaire

« La pandémie de Covid-19 a montré que nos propres systèmes n’étaient plus adaptés à notre temps. Elle a exposé le manque fondamental de cohésion sociale, d’équité, d’inclusion et d’égalité. Voici venu un moment historique, non seulement pour combattre le virus, mais aussi pour façonner notre système en vue de l’après Covid-19.

Nous avons le choix de rester passif, ce qui mènerait à l’amplification de nombreuses tendances que nous constatons aujourd’hui, la polarisation, le nationalisme, le racisme et, enfin, un accroissement des troubles sociaux et des conflits.

Mais, nous avons un autre choix : nous pouvons construire un nouveau contrat social, intégrant en particulier la prochaine génération, nous pouvons modifier nos comportements afin d’être à nouveau en harmonie avec la nature et nous pouvons nous assurer que les technologies de la quatrième révolution industrielle sont utilisées au mieux pour nous procurer de meilleures conditions d’existence. Bref, nous avons besoin d’une grande réinitialisation. »

L’auteur de cette adresse, datée du 8 novembre 2020 et disponible en anglais sur YouTube, est le cerveau de cette Grande Réinitialisation, le Docteur Klaus Schwab, Allemand de naissance, ingénieur, économiste, titulaire d’une maîtrise en administration publique de l’université de Harvard et fondateur et président du Forum économique mondial (le World Economic Forum), l’homme que Jean-Pierre Robin avait qualifié, dans le Figaro, de « Monsieur Loyal des maîtres du monde ».

En effet, le Forum économique mondial est renommé pour le sommet qui réunit annuellement à Davos des chefs d’État et de gouvernement ainsi que des hommes et des femmes politiques par dizaines, des Prix Nobel en veux-tu en voilà, des représentants d’ONG, des célébrités d’horizons divers et un bon millier de grands patrons triés sur le volet et censés représenter tous les secteurs de l’économie mondiale, ceux que l’économiste libéral français Charles Gave appelle les « oints du seigneur », bref l’élite, la nomenklatura et l’intelligentsia du monde d’ici-bas qui aspirent à modeler ce dernier à leur façon, transcendante.

Réformer l’humain

Le Docteur Schwab a avancé à plusieurs reprises la nécessité pour les technocrates de profiter de la pandémie de coronavirus pour mener une grande réinitialisation, un projet qu’il a notamment exposé dans un livre, Covid-19 : La Grande Réinitialisation (The Great Reset, en anglais), co-rédigé avec l’économiste Thierry Malleret.

N’allez pas vous imaginer que la grande réinitialisation prônée se limitera à restructurer le système économique et à promouvoir le fameux Pacte vert pour l’Europe de l’UE, à réduire la consommation d’énergie et le niveau de vie, avertit en substance Zero Hedge ; l’agenda comporte aussi un aspect policier qui est explicitement évoqué dans trois livres de Schwab, The Fourth Industrial Revolution, Shaping the Future of the Fourth Industrial Revolution : A Guide to Building a Better World, et Covid-19: The Great Reset.

Le Docteur Schwab envisage le recours à la technologie pour surveiller et contrôler la population : « Au fur et à mesure que les capacités dans ce domaine s’amélioreront, la tentation pour les forces de l’ordre et les tribunaux d’utiliser des techniques pour déterminer la probabilité d’une activité criminelle, évaluer la culpabilité ou même éventuellement récupérer des souvenirs directement dans le cerveau des gens augmentera. »

Il mentionne aussi, rapporte Zero Hedge, que voyager et franchir une frontière dans l’après Covid-19 n’impliqueront pas seulement de produire un certificat de vaccination, mais peut-être un jour « de se soumettre à un scanner cérébral détaillé afin d’évaluer le risque de sécurité présenté par chacun ».

Il entrevoit, enfin, que des micro-puces électroniques implantées dans le corps humain et le cerveau constitueront la pierre angulaire d’un agenda trans-humaniste qui fusionnera l’homme et la machine, changera fondamentalement notre manière d’interagir avec le monde et nous forcera à repenser ce que signifie être humain.

Instaurer une éco-dictature

Dans le même ordre d’idées, une étude intitulée « What we must do to rebuild », publiée en novembre par une grande banque allemande, est d’avis que « si nous voulons vraiment atteindre la neutralité climatique, nous devrons changer notre comportement dans tous les domaines de la vie, parce qu’il n’y a simplement pas encore de technologies rentables adéquates pour nous permettre de maintenir notre niveau de vie d’une manière neutre en carbone ».

Cela veut dire que, soit il faudra augmenter considérablement les « prix du carbone » (lisez : « les taxes sur ») pour amener les gens à modifier radicalement toutes leurs habitudes, soit – ou concomitamment – il faudra alourdir considérablement les mesures réglementaires. « Je sais que éco-dictature est un terme délicat, concède l’auteur de l’étude de la banque allemande. Mais, il se peut que l’on soit amené à poser la question de savoir si et dans quelle mesure nous serions prêts à accepter une sorte d’éco-dictature sous la forme de dispositions réglementaires pour atteindre la neutralité climatique. »

Dans son essai On vous trompe énormément, L’écologie politique est une mystification, publié en avril 2020, l’auteur de ces lignes se demandait si, sous l’emprise d’une élite politique, médiatique, financière et juridique, nous n’assistions pas à la mise en place d’un nouveau dispositif de contrôle social et à l’avènement d’une nouvelle dictature, écologique. La réalité a rattrapé la conjecture.

A côté des cadors de la grande réinitialisation et de l’éco-dictature, les réalisateurs du documentaire Hold-up, accusés de complotisme par la presse inféodée, ne sont même eux que de joyeux amateurs.

(L’article ci-dessus a initialement été publié dans l’hebdomadaire satirique PAN n° 3959 du vendredi 27 novembre 2020.)

* * *

Palingénésie a abordé le thème de la transformation de l’Union européenne en une dictature dans son essai publié en avril, On vous trompe énormément : L’écologie politique est une mystification. Commandez le livre en version papier ou au format kindle sur Amazon.fr en suivant ce lien.

Vous le trouverez dans quelques librairies (voir la liste en suivant ce lien). Si vous êtes libraire et souhaitez proposer le livre à vos clients, n’hésitez pas à contacter Palingénésie à l’adresse newsletter@palingenesie.com.

Palingénésie dispose d’un petit stock d’exemplaires. Il vous est possible de commander le livre en direct en envoyant un mail à l’adresse de contact de cette newsletter.

* * *

Palingénésie rassemble et analyse les idées d’esprits éminents qui défient les narrations habituelles et qui inspirent la réflexion et le débat.

Aidez Palingénésie à augmenter son lectorat. Envoyez le lien de cet article à un ami ou à une relation susceptible d’être intéressé(e) et invitez-le ou la aussi à s’inscrire sur le site.

Pour s’inscrire, il suffit d’ajouter son adresse mail dans la case réservée à cet effet en-dessous des articles et des icônes des différents réseaux sociaux, à gauche de l’indication « Je m’inscris ». Un mail sera envoyé à l’adresse indiquée en demandant de bien vouloir confirmer l’inscription. On peut à tout moment se désabonner.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Soyez averti de nos prochains articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0Shares
0